XPEnology pour les nuls

Bon, si vous arrivez sur ce site, c’est que vous avez déjà une petite idée pour votre projet de NAS. Vous avez décidé de vous tourner vers Synology et effectivement, c’est un excellent choix ! Les NAS Synology proposent énormément de fonctionnalités et sont très réputés. L’interface d’administration maison, le Disk Station Manager est fréquemment récompensé pour sa facilité d’utilisation et son ergonomie.

hdd

Si vous décidez d’opter pour cette solution chez vous, c’est probablement pour pourvoir streamer vos vidéos vers votre Chromecast ou n’importe quel autre appareil connecté chez vous. Vous avez sûrement entendu parlé de Plex et oui, vous pouvez faire tourner Plex sur votre Synology. Là où cela devient moins marrant, c’est si vous voulez transcoder vos vidéos. Et la dernière des choses dont vous avez envie, c’est de dépenser des sommes astronomiques pour posséder un NAS qui soit capable de transcoder vos vidéos.

Une solution existe, elle s’appelle XPEnology. XPEnology vous permet, gratuitement, de faire tourner le système d’exploitation Synology DSM sur une (très) large variété de configurations hardware, comme la vieille machine à base d’Athlon X2 qui traîne dans votre bureau de geek.

Comment ça marche ? Synology déploie son Disk Station Manager, basé sur Linux, sur tous les NAS qu’il commercialise, sous license GPL. Sans trop s’attarder sur la signification, cela veut dire que n’importe qui peut avoir accès au code de leur système maison et le modifier comme bon lui semble.

L’équipe de développement en charge du projet XPEnology, récupère le code source du Synology DSM, le modifie et sort un bootloader qui nous permet de démarrer depuis quasiment n’importe quelle configuration matérielle.

Si on prend mon NAS pour exemple, c’est une machine avec un Athlon X2 double-cœur avec 2 Go de RAM  qui dormait dans un tiroir. J’ai simplement acheté un joli boîtier micro ATX, un Corsair Carbide 240 qui permet de mettre 3 disques de 3.5″ et 3 disques de 2.5″. En bricolant un peu, il y a moyen d’en mettre plus car le boîtier est très bien ventilé.

La raison pour laquelle j’ai choisi la solution XPEnology est sûrement la même qui vous poussera à essayer : le coût. Les NAS commercialisés par Synology sont très bien finis et de très bonne qualité mais ceux destinés au grand public ne sont pas assez puissants pour faire du transcodage vidéo à la volée ni exécuter des tâches nécessitant de grosses ressources processeur. Le fait d’avoir une configuration bien plus puissante que la plupart des NAS entrée de gamme (ou du moins accessibles pour le commun des mortels) va vous faire gagner énormément en vitesse de transfert et confort d’utilisation.

url2Attention tout de même, il y a quand même quelques points noirs. Le plus gros : le support technique. Si vous avez un NAS Synology officiel, pas de problème, leur support est excellent et vos mises à jours se passeront sans souci.  Si vous choisissez une solution Synology pour votre entreprise ou voulez absolument un support technique : achetez un NAS Synology et passez votre chemin sur XPEnology. Pour ceux qui voudraient tenter l’expérience XPEnology, les nombreux forums et sites communautaires comme celui-ci sont là pour vous aider en cas de pépin.
Si vous utilisez le système de Synology, en parcourant le web à la recherche de votre problème, vous trouverez sûrement d’autres personnes qui ont rencontré ce problème avant vous et les solutions apportées marcheront dans 99% des cas sur votre NAS XPEnology.

L’autre point noir qui n’est pas à négliger, c’est la fréquence des mises à jour. Si vous avez un NAS Synology officiel, pas de problème, dès qu’un mise à jour est disponible, téléchargez-là et installez-là. Pour votre NAS XPEnology, c’est différent. Chaque mise à jour majeure apporte de nombreuses nouveautés et les développeurs ont besoin de temps pour sortir leur nouveau bootloader. Ce n’est pas vraiment grave, il faudra juste s’armer de patience à chaque mise à jour et surtout ne rien installer avant d’avoir la validation des développeurs. Vous trouverez toutes les infos nécessaires en parcourant les news.

Crédits photos : Wikimedia

 

8


Laisser une réponse

Ce message a été modifié par windshaman le 4 avril 2016.

  • 4 avril 2016 à 18 h 44 min
  • 10 janvier 2016 à 16 h 36 min

Cet article a été créé par windshaman le 10 janvier 2016.